Le président de l’Ambazonie recadre les combattants sécessionnistes


05.01.2019 37 0

Au Cameroun, Paul Biya a, dans ses vœux à la nation, évoqué comme l´année dernière, la crise dans les régions de l´ouest à majorité anglophone. Sa gestion de ce dossier a été critiqué par son rival à la dernière présidentielle, Maurice Kamto, qui s´exprimait lui aussi ce 31 décembre au soir.

Dans Ses Voeux à La Nation Ce 31 Décembre 2018, Le Président Camerounais A Rappelé Qu´il Avait Lancé Un Appel Aux Séparatistes Pour Qu´ils Déposent Les Armes Et Promis Qu´ils Pourraient Bénéficier D´un Processus De Démobilisation Et De Réinsertion.

L´un Des Rivaux De Paul Biya à La Dernière élection Présidentielle A Lui Aussi Pris La Parole Hier Soir. Maurice Kamto, Qui Revendique Toujours La Victoire, A Tenu Des Propos Très Directs, Accusant Le Chef De L´Etat De Sacrifier Le Sort Des Siens Pour Son Ego.

« Approche Parcellaire » Et Impasse

Le Leader Du Parti Mouvement Pour La Renaissance Du Cameroun (MRC) A Dénoncé Tout Particulièrement La Gestion De La Crise Anglophone. « On N’est Point étonné Qu’une Telle Approche Parcellaire Nous Conduise à Une Impasse Car Comment Comprendre La Mise En œuvre Du Processus De Désarmement, De Démobilisation Et De Réinsertion Sans Le Préalable De La Négociation D’un Cessez-le-feu ? » A-t-il Demandé.

Enfin, La Crise Anglophone A également été évoquée Par Le Leader Sécessionniste, Samuel Sako, Président Par Intérim De La République Autoproclamée D´Ambazonie. Installé Aux Etats-Unis, Il A Commenté Les Exactions Commises Dans Les Zones Anglophones Et Les Récentes Tensions Entre Les Différents Groupes Armés.

« Tous Les Enlèvements Pour Réclamer Une Rançon, Le Fait De Tuer Un Citoyen Ou Un Autre Combattant, Ainsi Que Toute Autre Forme De Criminalité, Sont Strictement Interdits », A-t-il Martelé.

Le Leader Sécessionniste A également Indiqué Qu´il Ne Participerait Pas à La Conférence Anglophone Souhaitée Par Les Responsables Religieux, Mais Déjà Reportée à Deux Reprises. Selon Lui, Ce Rendez-vous Est Une Bonne Initiative, Mais Devrait Se Tenir Hors Du Territoire Camerounais, Pour Permettre à La Diaspora D´y Participer.


Source :RFI

Commentaires


Facebook commentaires