• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... Programme officiel de la journée européenne de Sa Majesté Fo'o Teigni Detio Konlack Jean, chef supérieur Bamessingué, département de Bamboutos, Cameroun. 1) dimanche 9 juillet : arrivée en Italie, rencontre avec les Mbafung de Pavia. 2) jeudi 13 juillet : arrivée à Valenciennes, rencontre avec la communauté Mbafung de France le vendredi 14 juillet. 3) samedi 15 juillet : arrivée en Belgique, rencontre avec la communauté Mbafung de Belgique, intronisation du représentant personnel du chef supérieur Bamessingue en Europe. 4) dimanche 16 juillet : audience pour les fils et filles Mbafung de Belgique qui le désirent. Retour sur Valenciennes. 5) lundi 17 juillet : audience pour les fils et filles Mbafung de France qui le désirent. 6) mercredi 19 juillet : départ pour l'Allemagne. 7) vendredi 21 juillet : départ pour l'Italie puis retour à Bamessingue. Sm dr Lefakouong Pascal. ......Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Cameroun - Peine de mort: Le Cameroun classé 7è mondial !





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 200
  • 14.04.2017 : 14.02.09
  • 0

Dans son Rapport sur l'utilisation de la peine de mort en 2016, Amnesty International classe notre pays au peloton de tête des pays ayant recours à la peine capitale.



160 condamnations à la peine de mort ont été prononcées au Cameroun en 2016. L’information est de Samira Daoud, directrice régionale adjointe du Bureau d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique Centrale. Elle s’est exprimée au cours de la conférence de presse de présentation du Rapport 2016 sur l'utilisation de la peine de mort dans le monde.

Le Cameroun arrive à la 7è position derrière la Chine, le Nigeria, le Pakistan, le Bangladesh, l’Egypte et la Thaïlande. Selon Amnesty, la loi anti-terroriste adoptée en décembre 2014 pour faire face à la menace grandissante de Boko Haram est à l’origine de cette augmentation du nombre de peines capitales.

Il faut cependant noter qu’aucune exécution n’a été effectuée, et ce, depuis plusieurs décennies. Le contraire des autres pays. L’ONG a recensé plus 1 000 exécutions dans le monde l’année dernière. Un chiffre important, mais inférieur à celui de l’année 2015. Cependant, 3 000 condamnations à mort ont été prononcées, soit une hausse par rapport à l’année précédente, indique L’Œil du Sahel.  

Des avancées ont toutefois été enregistrées. « Deux pays, le Bénin et le Nauru ont aboli la peine de mort pour tous les crimes, tandis que la Guinée l’a abolie pour les crimes de droit commun. Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, le nombre d’exécutions recensées a baissé de 28% », renseigne notre confrère.



Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires