• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: L’ASSOCIATION CULTURELLE DES RESSORTISSANTS MBAFUNG DE BELGIQUE (LEUNG MBAFUNG DE BELGIQUE) a l’honneur de vous convier à la soirée de gala Samedi 09 décembre 2017 à 21h précises ......Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Cameroun: Les premiers véhicules Made in Cameroon en vitrine à Yaoundé





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 309
  • 20.04.2017 : 14.02.49
  • 0

De types lourds et légers, les modèles présentés dès ce jour seront bientôt assemblés et montés par la Cameroon Automotive Holding (CAHC SA) dans une usine à Kribi.



Le rêve de voir un jour rouler un véhicule Made in Cameroon, c’est-à-dire monté et assemblé au Cameroun, prend donc progressivement corps. L’implémentation de ce projet va traverser un cap supplémentaire avec le salon de l’automobile « China Cameroon Auto Show », qui est organisé dès ce jour et ce jusqu’au 26 avril 2017, au Palais des sports de Yaoundé, en prélude au lancement de la construction de l’usine d’assemblage et de montage de véhicules lourds et légers au complexe industrialo-portuaire de Kribi. Ce sont les suites de la signature le 15 février 2016 de la convention d’agrément entre la République du Cameroun, à travers l’Agence de promotion des investissements (API), et la société Cameroon Automotive Holding Company SA (CAHC), relative à la mise en place d’une unité de montage et d’assemblage de véhicules lourds et légers. Selon les organisateurs de ce salon de l’automobile, dont le thème est « Cameroon Auto, Star of Africa », il sera question de faire connaître l’offre de service de la Cameroon Automotive Holding au Cameroun et dans la zone CEMAC ; faire aimer les véhicules de la Cameroon Automotive Holding et rassurer les clients potentiels de la qualité de l’offre. Mais également, faire tester ces véhicules et enregistrer les premières commandes auprès des clients potentiels. Lors de ces sept jours de promotion de l’offre de service de la Cameroon Automotive, un clin d’œil sera fait en direction des potentiels clients, notamment les hauts cadres de la Fonction publique, les chefs d’entreprises, les diplomates africains résidant au Cameroun. Mais aussi, les grands corps de l’Etat pour la sécurité et la défense du Cameroun, les étudiants, les membres d’organisations socioprofessionnelles, les médias nationaux et internationaux, les membres et le staff du Parlement. Ce premier salon de l’automobile au Cameroun est donc, pour ses organisateurs, une occasion de rassurer le gouvernement et le public camerounais que le projet est passé de la phase de conception à la phase de réalisation. Cette exposition permettra, explique-t-on, d’apprécier la qualité et la robustesse des modèles de véhicules lourds et légers que l’usine d’assemblage de Kribi produira en faveur des populations camerounaises et celles de la sous-région Afrique centrale. Au regard du retard pris dans l’implémentation de ce projet, ses promoteurs disent vouloir désormais aller plus vite pour rattraper le temps perdu, toute chose qui devrait rassurer l’opinion publique que le projet d’assemblage de véhicules de marque camerounaise verra le jour dans les tout prochaines semaines à travers l’effort de marketing qui sera entrepris lors du salon automobile « China Cameroon Auto Show ». Pour balayer toute ambigüité quant à la qualité de ces véhicules, les promoteurs de la CAHC SA se veulent rassurants et précisent que ce sont des véhicules de haute performance, mais qui seront commercialisés à des prix très concurrentiels, adaptés au pouvoir d’achat du Camerounais moyen. A long terme, la CAHC SA envisage la production et la commercialisation de véhicules de marques nationales capables de compétir sur le marché continental au même titre que certaines marques internationales, notamment Toyota, Mitsubishi, Kia, Suzuki et autres marques européennes dont les véhicules de seconde main ont envahi le marché africain. Les véhicules Cameroon Auto de première génération, indique-t-on, tiennent compte de la dégradation effective de l’environnement et leur commercialisation se fera tant au marché national que continental. A ce titre, l’offre de CAHC SA devrait suppléer à moyen et long termes l’importation d’un important stock de voitures d’occasion d’Europe et d’Asie pour limiter la concurrence déloyale aux véhicules neufs montés et fabriqués localement.

Blaise Nnang


Source : Le quotidien de l´économie

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires