• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O..........Prochaine Rencontre des fils et filles de la communauté Babadjou d'europe fixée au 24 Juin 2017 à la chéfférie Babadjou d'europe ( Lieu: domicile du Dr. Lefakouong Pascal situé à Saint-Saulve en France )...............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Cameroun – Terrorisme: Un civil tué et six autres personnes blessées vendredi dans un double attentat-suicide à Limani (Extrême-Nord)





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 144
  • 13.05.2017 : 10.10.01
  • 0

Le civil est un membre du comité de vigilance de la localité plusieurs fois cible des attentats du groupe Boko Haram.



Un civil camerounais a été tué et six autres ont été blessés vendredi dans un double attentat-suicide perpétré dans l’Extrême-Nord du Cameroun, cible d’attaques du groupe djihadiste nigérian Boko Haram, selon des sources de sécurité. «Deux kamikazes venus du Nigeria se sont fait exploser tôt ce matin à Limani (...) Un membre du comité de vigilance de Limani et les deux kamikazes sont morts. On a enregistré six blessés», a rapporté un responsable d’un comité de vigilance opérant dans la zone de Limani à la frontière nigériane. L’information a été confirmée par une source proche des services de sécurité qui a fait état d’un «double attentat à Limani». Ce n’est pas la première fois que la localité de Limani est la cible des actes terroristes du groupe Boko Haram. En juin 2016, au moins neuf civils ont été tués dans le village Djakana vers Limani (Mayo Sava) dans un attentat-suicide attribué aux islamistes de Boko Haram. D’après des témoins ayant vécu le drame, un jeune homme âgé d’environ 25 ans s’est introduit dans une salle de vidéo vers 21h45. Quelques minutes après, le kamikaze a actionné la ceinture explosive qu’il portait sur lui. Au moins neuf personnes ont ainsi trouvé la mort dans l’explosion selon les autorités du Département du Mayo-Sava. Cinq autres personnes ont été blessées dans cet autre attentat qui porte les empreintes de la secte nigériane. Trois mois plus tard, en septembre 2016, un nouvel attentat s'est produit vers 20H00 (19H00 GMT) toujours dans la localité de Djakana, faisant quatre morts (le kamikaze compris) et des blessés. Le kamikaze visait la ville de Mora, située à quelques kilomètres de Djakana, où il projetait de se faire exploser jeudi, jour de marché. Depuis, les populations vivent dans la crainte de nouvelles attaques, même si la fréquence des attentats a baissé depuis quelques mois.

Source : Cameroon-Info.Net

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires