• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... Programme officiel de la journée européenne de Sa Majesté Fo'o Teigni Detio Konlack Jean, chef supérieur Bamessingué, département de Bamboutos, Cameroun. 1) dimanche 9 juillet : arrivée en Italie, rencontre avec les Mbafung de Pavia. 2) jeudi 13 juillet : arrivée à Valenciennes, rencontre avec la communauté Mbafung de France le vendredi 14 juillet. 3) samedi 15 juillet : arrivée en Belgique, rencontre avec la communauté Mbafung de Belgique, intronisation du représentant personnel du chef supérieur Bamessingue en Europe. 4) dimanche 16 juillet : audience pour les fils et filles Mbafung de Belgique qui le désirent. Retour sur Valenciennes. 5) lundi 17 juillet : audience pour les fils et filles Mbafung de France qui le désirent. 6) mercredi 19 juillet : départ pour l'Allemagne. 7) vendredi 21 juillet : départ pour l'Italie puis retour à Bamessingue. Sm dr Lefakouong Pascal. ......Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Le Syndicat des médecins du Cameroun propose son plan de financement de l’assurance maladie universelle





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 190
  • 17.05.2017 : 14.02.46
  • 0

En grève du 15 au 17 mai parce qu’il revendique, entre autres l’assurance maladie universelle, le Syndicat des médecins du Cameroun (Symec) vient de mettre à disposition des médias son plan de financement d´un système qui permet à tous d’avoir accès aux soins de santé.




Le Symec propose par exemple des cotisations pour les salariés. Ainsi, un pourcentage fixe peut être prélevé du salaire de base (exemple : 5 % du salaire). Pour les personnes du secteur informel le Syndicat suggère de prélever un pourcentage de leur revenu calculé sur la valeur imposable (5% revenus). Chez les non-salariés, il est proposé un forfait mensuel (1000 FCFA par mois par enfants préscolaires, élèves, étudiants et chômeurs). Ce qui, d’après les simulations du Symec donnerait un minimum de 300 milliards de FCFA à la caisse d’assurance maladie.

Une autre stratégie des médecins syndicalistes est mise en place d’une taxe santé dans différents secteurs. Ainsi, étant donné que l’aéroport international de Douala accueille 500 000 passagers par an et que celui de Yaoundé Nsimalen en accueille 200 000, une taxe de 5000 FCFA par passager génèrerait environ 3, 5 milliards FCFA à la caisse d’assurance maladie. L’imposition de l’accostage des navires au port pourrait générer 110 milliards de FCFA. Et ceci sur la simple hypothèse que le port autonome de Douala accueille 11 millions de tonnes de marchandises. Une taxe santé de 10 000 FCFA par tonne de marchandises donnerait effectivement 110 milliards.

Autre secteur : les brasseries. Pour les médecins, il est tout à fait normal que l’alcool soit taxé pour la prise en charge des problèmes de santé des Camerounais. Avec 620 millions de litres de bière consommés par les Camerounais en 2013 pour la seule production nationale, en imposant 100 FCFA par litre de bière, soit moins de 50 FCFA la bouteille de bière, cela permettra à l’assurance maladie d’engranger au moins 62 milliards FCFA à la caisse d’assurance maladie. Ceci sans compter la bière importée. Car, en 2010, le Cameroun a importé en 2010 près de 11 millions de litre d’alcool. Ce qui donnerait 1 milliard FCFA à la caisse d’assurance maladie.

Last but not the least. Avec un chiffre d’affaire de plus de 500 milliards en 2013 pour le duopole MTN et Orange, une taxe santé sur le secteur de téléphonie même à hauteur de 0,5 % permettra de réunir au moins 3 milliards pour l’assurance maladie. Ceci permettrait de renflouer la caisse d’assurance maladie d’au moins de 543.25 milliards de FCFA soit plus de 2/3 des dépenses de santé des Camerounais.

De son côté, le Comité technique national intersectoriel chargé de doter le Cameroun d’un système de couverture universelle de santé, a présenté en février 2017 les caractéristiques organisationnelles et techniques des scénarii d’architecture dudit système dont le plan de développement sera élaboré et produit au premier semestre 2017. Son cadre juridique, aussi, sera soumis cette même année. Le document final lui pourrait être présenté en novembre 2017, selon André Mama Fouda, le ministre de la Santé publique.

Sylvain Andzongo


Source : investiraucameroun.com

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires