• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: L’ASSOCIATION CULTURELLE DES RESSORTISSANTS MBAFUNG DE BELGIQUE (LEUNG MBAFUNG DE BELGIQUE) a l’honneur de vous convier à la soirée de gala Samedi 09 décembre 2017 à 21h précises ......Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Cameroun : un chien tue son maître à Boulembé





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 231
  • 07.08.2017 : 13.01.07
  • 0

La victime vivait avec l’animal depuis huit ans.



Jean-Marc Effandem, 47 ans, est mort. Il a été enterré le 01er août dernier à Boulembé (région de l’Est) où il résidait avec sa femme, ses sept enfants, et son chien. Depuis huit ans, Jean-Marc et son chien étaient inséparables. Ce ne fut donc pas un hasard si le quadragénaire avait baptisé l’animal « Camarade ». Ce dernier obéissait au doigt et à l’œil à son maître, jusqu’au lundi 31 juillet.

Ce jour-là, le chien semblait de mauvais poil. Il n’a pas touché à son repas matinal habituel. L’animal semblait malade mais a quand même accompagné Jean-Marc au champ. Seulement, « Camarade » n’a pas attendu son maître pour retourner au village. Un fait pour le moins inhabituel.

De retour à son tour au village, Jean-Marc constate que son compagnon est endormi et qu’il n’a pas touché à son repas du matin. Le quadragénaire tente de toucher son chien pour jauger sa vitalité. Celui-ci bondit soudain sur son maître et le mord au niveau du cou. La violente agression finira à l’hôpital puis à six pieds sous terre pour Jean-Marc Effandem. L’assassin quant à lui, a été tué à l’aide d’une flèche empoisonnée.

Une enquête a été ouverte à la Brigade de gendarmerie de Boulembé, localité située à 30 kilomètres de la ville de Bertoua, capitale régionale de l’Est.


Source : Autres


Laisser vos commentaires






Facebook commentaires