• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... Programme officiel de la journée européenne de Sa Majesté Fo'o Teigni Detio Konlack Jean, chef supérieur Bamessingué, département de Bamboutos, Cameroun. 1) dimanche 9 juillet : arrivée en Italie, rencontre avec les Mbafung de Pavia. 2) jeudi 13 juillet : arrivée à Valenciennes, rencontre avec la communauté Mbafung de France le vendredi 14 juillet. 3) samedi 15 juillet : arrivée en Belgique, rencontre avec la communauté Mbafung de Belgique, intronisation du représentant personnel du chef supérieur Bamessingue en Europe. 4) dimanche 16 juillet : audience pour les fils et filles Mbafung de Belgique qui le désirent. Retour sur Valenciennes. 5) lundi 17 juillet : audience pour les fils et filles Mbafung de France qui le désirent. 6) mercredi 19 juillet : départ pour l'Allemagne. 7) vendredi 21 juillet : départ pour l'Italie puis retour à Bamessingue. Sm dr Lefakouong Pascal. ......Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


La société camerounaise Sotrabus devient la première unité de montage de véhicules en Afrique centrale





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 86
  • 08.08.2017 : 23.11.43
  • 0

Depuis l’année 2015, le Cameroun en particulier, et l’Afrique centrale en général détient sa toute première unité de montage de véhicules. Il s’agit de la Société de transformation de bus (Sotrabus), spécialisée dans la construction de bus de transport de 45, 50 et 70 places.



Située dans la zone portuaire de Douala la capitale économique camerounaise, cette entreprise emploie environ 150 personnes, qui s’échinent à monter deux bus chaque mois.

Selon Albert Mbafe Konkou, l’ingénieur polytechnicien camerounais qui contrôle le capital de la Sotrabus, les bus produits dans la zone portuaire de Douala sont tropicalisés, puisqu’ils sont adaptés aux routes africaines. La Sotrabus ambitionne d’ailleurs de conquérir le continent sur le moyen terme, en commençant par l’Afrique centrale.

Selon le top management de Sotrabus, l’entreprise a déjà monté plus de 20 bus depuis sa création. Ces engins font aujourd’hui la fierté de certaines compagnies locales (Finex, Trésor Voyages, ou encore Princesse Voyages, etc.) de transport interurbain, actives sur le triangle routier Yaoundé-Douala-Bafoussam.

Eu égard à l’engouement des transporteurs pour ces premiers bus made in Cameroun, les responsables de la Sotrabus comptent bientôt passer d’une production de 2 bus à environ 15 chaque mois, révèle Albert Mbafe Konkou, ingénieur en mécanique et ancien promoteur d’une compagnie de transport qui, le premier, aura franchi le pas de la construction de véhicules au Cameroun.

Brice R. Mbodiam


Source : investiraucameroun.com

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires