• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: Le Challenge Mbafung de Belgique organisé le samedi 21 juillet 2018 avec la cérémonie d'installation des Ma'afoo ..... Lieu: Belgique / Bruxelles............ Contacts: 0032 466 24 80 18, 0032 484 05 79 91............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Cameroun-Présidentielle 2018: Celestin BEDZIGUI offre son expertise à Paul BIYA





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 596
  • 27.02.2018 : 17.05.12
  • 0

Le 22 février 2018 à Yaoundé, le président du Parti de l’alliance libérale (PAL) a déroulé son programme économique pour booster la candidature du candidat naturel du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC).



Le Cameroun est aujourd’hui au bord de l’explosion sociale, de l’effondrement économique et de l’éclatement politique », indique le leader du PAL, Célestin Bedzigui, lors de la conférence de presse qu’il a tenue le 22 février 2018 à Yaoundé. Pour y remédier, l’économiste prescrit « l’unité derrière un leader dont l’expérience n’absout cependant pas les graves imperfections et insuffisances du régime [RDPC] incapable de trouver des réponses à l’inquiétude des citoyens, à l’appauvrissement des populations et au chômage de notre jeunesse ». 

Dans ce contexte, l’ancien premier vice-président de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP) invite les Camerounais à l’édification d’une société juste et d’un Etat moderne afin de « vaincre la misère, la maladie, l’ignorance et la pauvreté » et « restaurer la confiance et réconcilier les Camerounais ». A travers son soutien à Paul Biya pour la présidentielle de 2018, Célestin Bedzigui espère « être proche [de lui] pour promouvoir la lutte contre le tribalisme, le chômage et la gabegie ». Il espère alors que son nouveau champion va intégrer son programme économique. Qui se décline sous le triptyque « reconstitution des ressources disponibles de l’Etat, relance pour un Cameroun émergent et redressement de la gouvernance ». 

Pour ce qui est du premier point, Célestin Bedzigui propose de « ramener les charges fixes récurrentes de l’Etat à un niveau inférieur à ses ressources propres dans une fourchette 40-55% en 5 ans au lieu de 110% actuellement ; réduire de 10% les budgets de fonctionnement de tous les organes de l’Etat ; réduire les dépenses somptuaires (voyages présidentiels, parcs automobiles ministériels, missions frauduleuses) ». 

Quant à la relance vers un Cameroun émergent, Célestin Bedzigui évoque une stratégie à trois axes : insertion [du Cameroun] dans les niches des chaînes de valeur ajoutée mondiales, industrialisation d’exportation visant à faire du pays un fournisseur du marché global et activation d’une plateforme de synergie entre la Société nationale d’investissement (SNI), la Douala Stock Exchange (DSEX) et les grandes sociétés d’Etat ou privées. Enfin, pour ce qui est de la gouvernance, le président du PAL préconise « de tuer l’hydre de la corruption en établissant une législation sur « l’enrichissement sans cause » et en luttant contre le favoritisme fiscal d’une part, et de respecter les lois et règlements sur les cas d’incompatibilités, les frais de mission et les parcs automobiles ministériels ». 

CRISE ANGLOPHONE 

Au-delà des aspects économiques dans lesquels il revendique « une expertise avérée et certaine », au cours de la conférence de presse du 22 février 2018, Célestin Bedzigui propose une stratégie en quatre points qui s’inspire du modèle de 1991 qui, par l’organisation de la Tripartite à Yaoundé, avait « détourné l’attention de Douala, le siège des villes mortes ». De même, le PAL propose de « créer l’évènement ailleurs » par l’établissement d’un cadre de concertation et de dialogue élargi à Yaoundé ». 

Ce faisant, il suggère que soit inscrit à l’ordre du jour de ces assises un point dénommé « Fédéralisme et Décentralisation ». Puis, la libération des personnes incarcérées et l’annulation des poursuites engagées sont, selon le président du PAL, des motifs de décrispation de l’atmosphère sociale. Enfin, les acteurs et les travaux de cette « 2ème Tripartie » devraient être transparents. 

Bernard BANGDA


Source : Repères

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires