• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: La journée de la fille Mbafoung de Douala demain au CEBAD de Bepanda à partir de 14h......Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Cameroun: L’hypertension artérielle touche environ 35% de la population





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 157
  • 27.05.2018 : 15.03.36
  • 0

Selon le Dr. Franck Kouam, membre de la Fondation camerounaise du cœur, l’hypertension artérielle est une maladie cardiovasculaire qui se caractérise par une pression artérielle trop élevée.



Selon le spécialiste, c’est une pathologie qui évolue sans signes particuliers, excepté ceux qui annoncent déjà une complication. C’est pourquoi elle est classée au rang des maladies appelées « tueuses silencieuses ».

Au Cameroun, les statistiques relatives à l’hypertension artérielle dévoilée par la Fondation camerounaise du cœur sont inquiétantes. En effet, 35% de la population adulte souffre d’hypertension artérielle et plus de 17 000 d’entre eux meurent chaque année.

Pourtant, l’Etat et ses nombreux partenaires sont engagés dans la lutte contre cette maladie. Les responsables au ministère de la Santé publique, font savoir que l’Etat a mis à la disposition des patients hypertendus, un personnel suffisamment qualifié en la matière et un plateau technique complet pour assurer leur prise en charge.

Il revient à chaque malade une fois consulté, d’acquérir ses médicaments et de bien suivre les prescriptions du médecin, explique les spécialités. A l’Hôpital central de Yaoundé, Dr. Claris Ebeni, cardiologue, déclare que la prise en charge des hypertendus se fait en fonction du type d’hypertension. Celui-ci peut être aiguë ou chronique. Cependant, dit-elle, l’absence de moyens pour payer l’hospitalisation est un réel problème chez certains malades.


Laisser vos commentaires






Facebook commentaires