• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: Le Challenge Mbafung de Belgique organisé le samedi 21 juillet 2018 avec la cérémonie d'installation des Ma'afoo ..... Lieu: Belgique / Bruxelles............ Contacts: 0032 466 24 80 18, 0032 484 05 79 91............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Importance de l'arbre généalogique chez les Mbafung





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 119
  • 29.07.2018 : 12.12.55
  • 0

L'arbre généalogique revêt une importance capitale dans la vie d'un homme. S'il est vraie que la lignée d'un homme se définie des deux côtés



  - paternel dont l'importance se limite la plupart des temps aux grands parents directs, 
- maternel: très important dans la lignée d'un homme.
La société mbafung est essentiellement patriarcale. C'est dans cette lignée que l'homme à le plus de contraintes par rapport aux " dowh et autres sort à expier. Par exemple: 
Lorsqu'un homme" fait sa sauce" ( fait s a dote ), 
Du côté paternel il se dote chez son père et chez son grand père.
Du côté maternel, il se dote chez son grand-père appelé Ndouh, après chez le père de ce dernier appelé Ndouh Tatchièt (le grand-père de sa mère ), ensuite vient le Ndouh Dzem Soe ( le grand-père de sa grand-mère), après vient le Ndouh Lepu'u Mbap ou encore Takap (l'arrière grand père maternel au deuxième degré), enfin clôture le Ndouh Tse'p Mambi dernier degré de parenté du côté maternel. Ici tout les descendants concernés par ce degré de parenté cotisent de l'argent pour acheter une chèvre qui sera égorgée en offrande sur le crâne de ce dernier au nom de tous.
En passant il convient de signaler que les ndowhs provenant de la lignée maternelle sont plus exigeants et plus brutes que les ndowhs côté paternel.

Maurice Nkonlac | Babadjou.Net

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires