• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: Le Challenge Mbafung de Belgique organisé le samedi 21 juillet 2018 avec la cérémonie d'installation des Ma'afoo ..... Lieu: Belgique / Bruxelles............ Contacts: 0032 466 24 80 18, 0032 484 05 79 91............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


CAMEROUN: Il poignarde son ami pour 100F à Babadjou





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 1277
  • 26.04.2016 : 07.07.35
  • 0

Jean Christian Kochele a été admis en soins intensifs aux urgences de l’hôpital régional de Bafoussam depuis jeudi dernier, après avoir été poignardé à la poitrine par son ami Zapa.



Ce dernier, âgé de 23 ans et élève au lycée bilingue de Babadjou, dans le département des Bamboutos, a eu maille à partir avec Jean Christian K., pour 100 Fcfa.

L’infortuné, âgé de 26 ans et élève en douane et transit dans un institut privé de la place, raconte que dans la soirée du 20 avril autour de 21h, il s’est rendu dans un bar situé au carrefour Bamougong, à Babadjou, pour se désaltérer.

« J’ai donné 1000 Fcfa au barman pour acheter une bière de 600 Fcfa. Il m’a remboursé 400 Fcfa. Une pièce de 100 Fcfa est tombée sous la table autour de laquelle j’étais assis avec des amis. J’ai demandé à Zapa de soulever son pied pour que je regarde, il a refusé. J’ai soulevé son pied et il m’a poussé au sol », explique-t-il.

Le barman a ramené le calme entre les deux amis, en leur offrant chacun un pot. C’était sans compter sur la témérité de Zapa qui est rentré chez lui s’armer d’un couteau. Revenu à la charge et aidé par un certain Fomat, il assène cinq coups de couteau dans le dos de sa victime.

En essayant de lui opposer une résistance, Kochele est atteint en pleine poitrine par son bourreau, qui est introuvable jusqu’à ce jour. Une enquête a été ouverte par les forces de l’ordre.

© Cameroon Tribune : Gibrile KENFACK TSABDO

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires