• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: La journée de la fille Mbafoung de Douala demain au CEBAD de Bepanda à partir de 14h......Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Cameroun: Paul Biya donne raison aux avocats anglophones grévistes et ordonne l’organisation des états généraux de la justice





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 1127
  • 24.11.2016 : 12.12.38
  • 0

Depuis plus d’un mois, les tribunaux au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, les régions anglophones du pays, fonctionnent sans les avocats anglophones.



Depuis plus d’un mois, les tribunaux au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, les régions anglophones du pays, fonctionnent sans les avocats anglophones. Ces derniers sont en grève. Ils exigent entre autres, une version anglaise des actes uniformes  Ohada et protestent contre l’affectation dans les tribunaux de ces régions, des magistrats francophones qui  ont des difficultés dans la maitrise des principes de la Common Law. 

Hier mercredi 23 novembre 2016, face à la presse apres une réunion tenue en son cabinet avec les responsables de l'ordre des avocats à Yaoundé, Laurent Esso, le Ministre de la justice, a fait savoir que  le Chef de l’Etat, président du Conseil supérieur de la magistrature, n’est pas resté indifférent aux revendications des Hommes en robes noires du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. «A la suite des mouvements d’humeurs (des avocats anglophones, ndlr), le président de la République son excellence Monsieur Paul Biya, a ordonné la préparation des états généraux de la justice au cours desquels l’ensemble des problèmes posés par les avocats grévistes et bien d’autres encore seront examinés. Il s’est avéré que les revendications n’étaient pas complètement infondées quant à la maîtrise de la langue, mais non pas sur la compétence technique des magistrats en cause. Il s’est posé le problème de l’incapacité de certains magistrats francophones, affectés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest, à s’exprimer en Anglais ou à maîtriser les principes de la Common Law qui seraient encore applicables. Le président de la République a donc décidé de donner une autre fonction au haut magistrat concerné, et le remplacer par un autre magistrat dont le profil est mieux adapté à la situation. A propos des états généraux annoncés, la première phase qui consiste à la collecte des données, est déjà achevée. Et les travaux de synthèse sont en cours de finalisation» a révélé le garde des sceaux qui condamne cependant, la descente des avocats anglophone dans la rue. 


Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net



Laisser vos commentaires






Facebook commentaires