• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: Le Challenge Mbafung de Belgique organisé le samedi 21 juillet 2018 avec la cérémonie d'installation des Ma'afoo ..... Lieu: Belgique / Bruxelles............ Contacts: 0032 466 24 80 18, 0032 484 05 79 91............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Insécurité : Des drapeaux du Scnc hissés





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 1373
  • 10.12.2016 : 12.12.36
  • 0

L’annonce de la mort de plusieurs manifestants a ravivé la tension entre des camps qui usent des stratagèmes divers. Flics et « vandales» jouent à cache-cache



En observant l’opposition entre forces de maintien de l’ordre et la population à Bamenda le jeudi 8 décembre 2016, on avait par moment l’impression d’assister à un film de guerre. Des tirs, des corps qu’on annonçait abattus. Le camp qui perdait un « soldat », s’empressait de porter le corps pour aller clamer vengeance en accourant plus furieux vers l’adversaire. Les «vandales », comme ils sont qualifiés en face, ont entamé les hostilités en brûlant la tenue de quelques militants qui allaient à un meeting du Rdpc. 


La riposte des forces de maintien de l’ordre qui vont appréhender certains de ces jeunes va être suivie par une autre riposte. Les personnes arrêtées, selon les sources policières, sont en majorité des bendskineurs, des débrouillards, des élèves et des jeunes chômeurs. Le coup de grâce porté par ces derniers est la destruction suivie de l’incendie du commissariat du 3e arrondissement de Bamenda, situé à Metya quarter, non loin de Ntarikon. 
Pendant que les forces de l’ordre et les pompiers s’emploient à secourir ce secteur, c’est vers Mile 3 qu’ils vont mettre le feu au carrefour, détruisant de multiples objets en bordure de route. Ils usent de ruse. A chaque fois que la police arrive vers là où ils se trouvent, ils s’empressent de filer pour porter l’attaque ailleurs. C’est ainsi que le drapeau du Southern Cameroon National Congress (Scnc) sera implanté à proximité de l’hôpital régional de Bamenda, à City Chemist et à d’autres carrefours, avant que les flics ne viennent les détruire. 

D’autres policiers arguent que « les vandales » tirent sur eux à balles réelles. « Ils ont des fusils de fabrication artisanale et nous avons des blessés par balle parmi nous », nous a confié l’un d’eux, très en colère. Plusieurs voitures ont été incendiées. Les présumés vandales ont ciblé en majorité les barons du parti au pouvoir. On annonce le cas d’un des véhicules de Paul Atanga Nji, et de Paul Ghogomo, qui est en service à la primature. 

© Source : Le Jour : H. F.


Source : Lejourquotidien.info

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires