• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: La journée de la fille Mbafoung de Douala demain au CEBAD de Bepanda à partir de 14h......Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Le sous-préfet de Babadjou débarque dans une boite de nuit à TOUMAKA





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 1002
  • 23.12.2017 : 13.01.04
  • 0

Dans la nuit du vendredi 16 décembre, le lycée bilingue de Babadjou prolongeait sa kermess de fin d’année dans une boite de nuit de Babadjou précisément à Toumaka.



 La fête ouverte à 19heures connaissait une ambiance aux décibels démesurés  qui rythmait tous les convives. Un réel défoulement des jeunes apprenants qui ont eu une occasion rare de permission de s’amuser. Surtout la présence de quelques membres de l’administration de l’établissement rassurait les élèves sur la marge de sécurité de l’évènement. Malheureusement, c’était sans compter l’invité surprise, venu à l’heure où on pouvait l’espérer le moins. Le sous-préfet NDONGO Jean Matthieu-Clément s’est dérobé à sa clémence habituelle pour faire irruption subite dans le grand boulevard décibel au milieu de la nuit. La fête change de tournure. Il imposa l’arrêt de la musique et l’évacuation de la salle. Jusqu’ici les raisons ne sont pas avancées. Quelques voix désapprouvant  s’élèvent. Il semble difficile pour les uns et les autres de comprendre qu’ils vont passer de l’extase de l’ambiance à un refroidissement brusque ; on dirait un arrêt cardiaque. « Le chef terre » aigri de la contestation de sa décision, sort subitement son arme pistolet et rafale un coup en l’air. C’est la panique générale. La salle se vide en bousculade, chacun voulant se sauver. Tout sèchement le sous-préfet est remonté dans sa voiture pour repartir. De nos enquêtes menées, il se pourrait que la réaction du sous-préfet fait suite à l’état d’ébriété dans lequel ses enfants qui étaient aussi à la fête sont rentrés. Aussi, la boite de nuit en question devait ouvrir officiellement le lendemain. Mais pour l’instant, on attend encore une mesure officielle du « chef terre » qui pourrait peut être révéler sa motivation.
 
Gildas Tchoffo Fotouo/ Serge Roland NDJOWE    | Babadjou.Net

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires