• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: Le Challenge Mbafung de Belgique organisé le samedi 21 juillet 2018 avec la cérémonie d'installation des Ma'afoo ..... Lieu: Belgique / Bruxelles............ Contacts: 0032 466 24 80 18, 0032 484 05 79 91............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Le constructeur des premiers drones made in Cameroon veut lever un milliard FCFA, pour conquérir les marchés européen et américain





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 414
  • 27.02.2018 : 16.04.30
  • 0

La start-up camerounaise Will & Brothers, qui a officiellement présenté les premiers drones made in Cameroon, le 2 février 2018, à Yaoundé, la capitale du Cameroun, envisage de lancer une opération de levée de fonds, pour tenter de mobiliser une enveloppe de 2 millions de dollars (un peu plus d’un milliard de francs CFA).



S’il reste réservé sur les modalités et l’échéancier de cette opération, William Elong (photo), le promoteur de Will & Brothers, confie que cette levée de fonds vise principalement à ouvrir deux succursales de cette start-up camerounaise, en France et aux Etats-Unis, afin d’aller à la conquête des marchés européen et américain. 

« Nous voulons entrer sur les marchés européen et américain. Localement, la première levée de fonds [124 millions FCFA, Ndlr] nous a permis d’obtenir les résultats que vous avez tous vus : prendre des locaux, recruter des ingénieurs camerounais, acheter du matériel pour monter nos drones à Douala, etc. Maintenant, nous pensons que nous devons rapidement aller à l’international. Honnêtement, je suis convaincu que nous pouvons devenir les meilleurs au monde », confie le génie camerounais de 25 ans. 

Et ce dernier de poursuivre : « J’ai vu les drones fabriqués par les Occidentaux, lors d’un salon à l’étranger. Je peux vous assurer que certains grands fabricants utilisent le même matériel que nous avons utilisé dans notre usine de montage à Douala. La seule différence entre eux et nous, c’est l’accès aux capitaux pour la recherche et le développement, puis le marketing. C’est justement ce que nous voulons obtenir en allant à l’étranger, pour que nous puissions rivaliser à armes égales avec nos concurrents ». 

Brice R. Mbodiam


Source : investiraucameroun.com



Laisser vos commentaires






Facebook commentaires