• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: Le Challenge Mbafung de Belgique organisé le samedi 21 juillet 2018 avec la cérémonie d'installation des Ma'afoo ..... Lieu: Belgique / Bruxelles............ Contacts: 0032 466 24 80 18, 0032 484 05 79 91............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Sa Majesté FO TEIGNI DETIO chef supérieur des Bamessingué sera-t-il sénateur  ?





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 1213
  • 14.03.2018 : 16.04.45
  • 2

L’une des curiosités du département des Bamboutos depuis la publication des listes de candidature aux sénatoriales du 25 mars prochain a été la présence du nom du chef supérieur Bamessingué, Fo TEIGNI DETIO NKONLACK sur la liste RDPC de l’Ouest.



 L’on s’y attendait peut être le moins, si l’on s’en tient au grand sacrifice de l’Ouest au dernier mandat et surtout les supputations que les politiciens avaient faites preuve dans les Bamboutos. Bien que souvent très présent sur la scène politique, l’on n’imaginait pas une fulgurante montée en puissance du roi. Bien, il est là ! Ou bien il est en lice !. Chef supérieur depuis plus de deux décennies, Fo Teigni Detio est un psychopédagogue de formation et de carrière. Il est détenteur d’un doctorat ès lettre 3e cycle en littérature. Seigneur de la craie, il a œuvré au service de l’enseignement secondaire avant d’amorcer une carrière administrative qui va l’amener tour à tour à la tête des ENIEG, délégation départementale de l’éducation nationale. Il adjoint tradition et modernité pour restaurer l’autorité traditionnelle dans la chefferie dont il a la charge depuis quelques décennies. Actuellement président des chefs traditionnels des Bamboutos, le chef Bamessingué aspire ainsi à une nouvelle fonction législative qui lui donnerait un nouveau poids politique. Mais en face, une certaine lecture critique n’a pas mégoté de s’ériger contre ces ambitions politiques du chef qui discréditent sa dignité en tant que souverain qui rempile aux destinées de tous les fils de sa localité sans distinction d’obédience politique. Mais il faut attendre le secret des urnes du 25 mars prochain.

Serge Roland NDJOWE | Babadjou.Net

Laisser vos commentaires















Facebook commentaires