• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: Le Challenge Mbafung de Belgique organisé le samedi 21 juillet 2018 avec la cérémonie d'installation des Ma'afoo ..... Lieu: Belgique / Bruxelles............ Contacts: 0032 466 24 80 18, 0032 484 05 79 91............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Cameroun : Paul Atanga Nji à pied d’œuvre dans la crise anglophone





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 446
  • 14.03.2018 : 17.05.46
  • 0

Nommé ministre de l’Administration territoriale le 2 mars, Paul Atanga Nji met ses troupes en ordre de marche.



En spécialiste du renseignement, Paul Atanga Nji a fait savoir par courrier confidentiel, daté du 7 mars, aux sous-préfets, préfets et gouverneurs qu’il souhaitait être informé deux fois par jour, à 11 heures et à 16 heures, de la situation dans leurs circonscriptions respectives. 

« J’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir dorénavant faire le point de la situation sociopolitique et sécuritaire, chaque jour, ainsi qu’il suit : 

– compte-rendus quotidiens des sous-préfets aux préfets, soit un premier bulletin à 9 heures 30 minutes, et le deuxième à 14 heures 30 minutes. 

– compte-rendus quotidiens des préfets aux gouverneurs, dont le premier bulletin à 10 heures 30 minutes, et le deuxième à 15 heures 30 minutes. 

Les gouverneurs me feront parvenir leurs compte-rendus chaque jour, à 11 heures pour le premier, et à 16 heures pour le second. » 

Interdiction des motos-taxis 
Le lendemain, le 8 mars, Paul Atanga Nji a ordonné aux gouverneurs de prendre des mesures d’interdiction de l’activité des motos-taxis, pour une durée de sept à dix jours, dans le département du Ndian, l’arrondissement de Muyaka dans le département du Fako, les arrondissements de Kumba I, Kumba II, Kumba III, Mbonge et Konye dans le département de la Mémé. 

« Cette activité noble et exercée par plusieurs compatriotes de bonne foi, est malheureusement aujourd’hui envahie par des activistes sécessionnistes, des bandits de grand chemin et des repris de justice qui œuvrent pour le compte de forces obscures », a justifié le ministre.


Source : Jeune Afrique L`Intelligent

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires