• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: Le Challenge Mbafung de Belgique organisé le samedi 21 juillet 2018 avec la cérémonie d'installation des Ma'afoo ..... Lieu: Belgique / Bruxelles............ Contacts: 0032 466 24 80 18, 0032 484 05 79 91............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Trente-et-un « collaborateurs » de Boko Haram arrêtés au Cameroun





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 427
  • 25.03.2018 : 16.04.26
  • 0

Les forces de défense et de sécurité camerounaises ont arrêté, vendredi dans la localité de Kolofata, région de l’Extrême-nord, 31 individus présentés comme des « collaborateurs et sympathisants » de la secte terroriste Boko Haram, a-t-on appris samedi de sources sécuritaires.



Il s’agit, selon les mêmes sources, de vingt hommes et de onze femmes, « dissimulés » au sein de la population locale et qui non seulement « servaient d’informateurs aux terroristes, mais leur procuraient également de la nourriture ».

Selon des sources proches de l’enquête diligentée par la gendarmerie nationale, ces « collaborateurs et sympathisants » de Boko Haram vendaient également des lampes torches, des médicaments et d’autres objets aux terroristes.

Sous prétexte de traverser la frontière pour aller vendre leurs produits au Nigeria voisin, ces commerçants d’un autre genre se retrouvaient avec des émissaires de Boko Haram à des endroits convenus pour faire leurs transactions.

A en croire les mêmes sources, ces derniers sont passés aux aveux, reconnaissant avoir pratiqué cette « activité commerciale » depuis plusieurs années, ce qui, pour les autorités sécuritaires, démontre « leur complicité indiscutable avec les terroristes ».

Poussé dans ses derniers retranchements par la Force multinationale mixte (FMM), Boko Haram procède de plus en plus par les attaques suicides, tant il a du mal à faire des incursions armées en territoire camerounais.

Ainsi, après « reçu des informations précises à partir des informateurs dissimulés parmi la population», les terroristes attaquent des villages, emportant des bœufs, des moutons, pillant des récoltes sans doute pour se constituer des stocks de nourriture.

237online


Laisser vos commentaires






Facebook commentaires