• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: Le Challenge Mbafung de Belgique organisé le samedi 21 juillet 2018 avec la cérémonie d'installation des Ma'afoo ..... Lieu: Belgique / Bruxelles............ Contacts: 0032 466 24 80 18, 0032 484 05 79 91............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Dette intérieure du Cameroun: les créanciers passent à la caisse





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 281
  • 06.04.2018 : 18.06.01
  • 0

Un montant de plus de 32 milliards sera redistribué à différents agents économiques pour le compte des exercices 2016 et antérieurs.



C’est l’enclenchement d’une opération qui va se poursuivre dans les prochains jours, en exécution des hautes prescriptions du chef de l’Etat relatives à l’apurement de la dette intérieure. Dans un premier temps, l’apurement de cette créance et des autres engagements du Cameroun concerne les instances des exercices 2016 et antérieures. 

Ce sont plus de 32 milliards de F qui seront ainsi répartis à plusieurs catégories de créanciers. Ce sont les personnes physiques (905 117 217 F), les prestataires de l’Etat (13 403 910 378 F), les bénéficiaires des subventions (5 380 504 095 F), des contributions (3 767 666 837 F) et fonds de contrepartie (9 000 000 000 F), peut-on lire dans un communiqué de presse du ministre des Finances (Minfi). 

Difficile de savoir si les concernés sont déjà rentrés en possession de leurs fonds mais tel qu’indiqué à la cellule de communication du Minfi, ce type d’opérations se fait généralement dans la discrétion mais rassure-t-on ici, les fonds sont déjà disponibles. 

Ce qu’on sait également c’est que cette opération, indique-t-on au Minfi, participera de la sauvegarde et de la création d’emplois dans les entreprises. Par ailleurs, les fonds injectés vont générer des revenus fiscaux pour l’Etat qui dans le cadre du programme économique et financier doit élargir la base imposable afin de maximiser les ressources fiscales. 

Il est donc clair que de nouvelles liquidités dans le circuit participeront à la croissance économique du Cameroun. Avis partagé par Jean Claude Kemajou, entrepreneur qui affirme que, l’Etat est le premier agent économique. « Quand l’Etat ne paye pas, les grosses structures ne payent pas et les Pme ne peuvent pas supporter les charges. On espère que ces nouveaux paiements vont irriguer le système. Dans ma petite activité, je suis au bas de l’échelle et j’ai deux Pme qui ne sont pas payées depuis six mois », indique cet entrepreneur qui souhaite par ailleurs que les paiements soient plus fréquents. Alban Clovis Fogang, directeur général de la Financière d’épargne et de crédit, n’en est pas moins satisfait. 

«Quand la dette n’est pas payée, la capacité de financement des banques qui ont accordé des crédits va diminuer. L’initiative de la banque centrale qui veut mettre sur pied un projet d’étude de la composante de la dette est appréciable. Il est question que la banque centrale avant de valider une option de remboursement de la dette intérieure étudie ce que ça va apporter à l’économie. Car il est aussi question qu’à la suite de ces remboursements, on ressente un décollage économique », espère ce financier. 

Par ailleurs, le capital confiance de l’Etat se voit ainsi boosté. Pour l’exercice 2017, déjà l’Etat a réalisé des performances au titre du paiement de la dette intérieure. Ce paiement avait augmenté de 103,7 milliards de F soit 29,5%, passant de 351,9 milliards en 2016, à 455,6 milliards de F en 2017.


Source : Cameroun tribune

Laisser vos commentaires






Facebook commentaires