• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O......... INVITATION: Le Challenge Mbafung de Belgique organisé le samedi 21 juillet 2018 avec la cérémonie d'installation des Ma'afoo ..... Lieu: Belgique / Bruxelles............ Contacts: 0032 466 24 80 18, 0032 484 05 79 91............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Incursion des malfrats armés dans l’arrondissement de Babadjou cette nuit du 27 juin





  • Posté par Ghislain Lontchi
  • 819
  • 27.06.2018 : 20.08.59
  • 1

Une bande de malfrats a fait une incursion dans l’arrondissement de Babadjou cette nuit du 27 Juin. Leur attaque fait suite à l’arrestation de l’un des leurs appréhendé dimanche dernier non loin du centre médical d’arrondissement de Babadjou à Toumaka alors qu’ils avaient crée une embuscade pour séquestrer toute personne traversant leur cordon au environ de 19 heures.



L’intervention des éléments de la brigade de gendarmerie de Babadjou alerté a pris au filet l’un des hors-la-loi et ses compairs ont réussi à prendre la poudre d’escampette. Le brigand appréhendé originaire du Lebialem dans le Sud-ouest, était gardé à vue à la cellule de la brigade pour besoin d’enquête. Cette nuit du 27 Juin, ses compairs sont revenus plus armés pour tenter de le libérer. Pour créer la confusion ils ont crié « ambazonia » pour repérer leur élément de l’intérieur. Le gendarme en service a très vite alerté ses collègues qui ont très vite monté la riposte et réussi à éloigner les assaillants. Les échanges de tirs ont fait paniquer les populations, mais l’on n’a noté aucune victime. C’est d’un air de consternation et de peur que la population de Toumaka s’est réveillée  ce matin. Les assaillants ont été identifiés comme venant du Lebialem, ce qui a aussi vite poussé les uns et les autres à attribuer ce forfait à la crise anglophone. Il s’agit plus selon nos enquêtes, des hors-la-loi profitant de la situation sécuritaire précaire. Du moins, vigilance et méfiance oblige, car la proximité de Babadjou avec les deux zones anglophone en crise demande que la sécurité soit renforcée de part et d’autres des frontières. En attendant d’en savoir mieux, le brigand appréhendé a été conduit à la compagnie de gendarmerie de Mbouda pour plus d’enquête. Cette situation vient remettre sur la table le camp d’aguerrissement que le gouvernement avais promis à Babadjou depuis 2015 et dont l’opérationnalisation reste en attente jusqu’aujourd’hui.

Serge Ndjowe | Babadjou.Net  
       
       

Laisser vos commentaires











Facebook commentaires