LA FORMATION DU PEUPLE BABADJOU . LES MAMBEUT ET LES CHASSEURS EMMIGRÉS DE LA PLAINE TIKAR : De La Cohabitation Pacifique A La Formation Du Peuple Mbasso.


Lontchi 07.12.2014 2482 0

«Nul n’a le droit d’effacer une seule page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme ».Cela nous interpelle sur une partie presqu’effacée et ignorée de l’histoire du peuple Mbasso

Cette Ignorance Se Traduit En Ceci Que Très Peu Ont Déjà Entendu Parler Des Mambeut Ou Encore De TCHUITSEMTUH, Des Noms Pourtant Très évocateurs, Sinon Déterminants De Notre Histoire.

De Prime Abord, Il Faut Signaler Que Les MAMBEUT Seraient Les Tout Premiers Habitants De Ce Qui Est Considéré Aujourd’hui Comme Territoire Mbasso. A En Croire à Nos Sources, Leur Territoire S’étendait Des Limites De L’actuel Bamendjingha Jusqu’au Cours D’eau Ntchi Meloung Qui Sépare De Nos Jours Les Quartiers King Place Et Bamendousso. Le Nom MAMBEUT Est Composé Du Préfixe Ma Qui Signifie Les Gens De, équivalent De Ba. Mbeut Signifie Faire Des Incantations, Conjurer En Ngombale. Mambeut Désignerait Donc Ce Peuple De Grands Chasseurs Qui Attrapaient Leurs Proies Par Des Incantations.

Les Travaux Des Historiens Nous Montrent Que Les Chefferies D’aujourd’hui Ont été Pour La Plupart Fondées Par Des Chasseurs Arrivés Dans Une Zone Précise à La Suite Des Migrations Entre Le 16e Et Le 19e Siècle. Ces Chasseurs Une Fois Installés Auraient Dû User Les Uns Par La Force, Les Autres Par La Ruse, Pour Fonder Des Chefferies Indépendantes Et Autonomes. Parlant Des Chasseurs-fondateurs, Il Faut Dire Que La Population De Babadjou Est Constituer Des Chasseurs Ndobo Qui Ont émigrés De La Zone Tikar Et Après Plusieurs Escales Atteignent Leur Site Actuel Où Ils Rencontrent Sur Place Les Mambeut Conduits Par Ndzeutouofo Comme Chef. Deux Principaux Aspects Vont Séduire Les Chasseurs Nouvellement Arrivés Au Point Où Ils Finiront Par S’installer Sur Ces Lieux: Il S’agit D’abord De L’hospitalité Du Peuple Ndzeutouofo, Avec Qui Ils Entretiennent De Très Bonnes Relations Et Ensuite L’aspect Fort Giboyeux De La Zone Qui Se Prête Ainsi à La Chasse, Activité Favorite. Les Mambeut Avaient Offert Une Hutte Aux Grands Chasseurs, Où Ils Pouvaient Souvent Partager Leur Butin De Chasse En Particulier Il S’agissait De La Viande Des Animaux D’une Certaine Puissance Comme Le Lion Et La Panthère, Car Ne Pouvant être Consommée Par Les Chefs Chasseurs.

Le Partage Engendrant Souvent Des Disputes, Car La Possession D’une Peau De Lion était Signe De Puissance, Les Chasseurs Se Décidèrent De Donner Leurs Peaux à Leurs Serviteurs, TCHUITSEMTUH, Qui Ne Pouvait Les Exposer Au Grand Public Du Fait De Son Rang Social. Ce Faisant, Ils Nourrissaient Chacun L’espoir De Venir Discrètement Flatter Tchuitsemtuh Pour Entré En Possession Des Précieuses Peaux. Ainsi, Le Gardeur De Peaux étaient Constamment Courtisé Par Les Hauts Dignitaires De La Tribu Qui Par Moment Faisaient Recours à La Force. C’est Donc Pour Assurer Sa Sécurité Que Tchuitsemtuh Se Choisit Ndzeutouofo, Chef Des Mambeut, Comme Son Tuteur.

De Par Son Habileté, Tchuitsemtuh Devint La Courroie De Transmission Entre Mambeut Et La Population, Il Acquit Plus D’autorité, Ce Qui Fit De Lui Le Gardien De Tous Les Secrets Et Grâce Aux Conseils De Son Tuteur Ndzeutouofo, Il Réussît Aussi à Trancher Les Différents. Il A Si Bien Joué Son Rôle Que Les Mambeut Décidèrent De Le Naturaliser Et La Cérémonie Se Déroula Donc Au Lieu Dit ‘’foung La’’ (le Gouffre Du Village). Lui Et Son Peuple Furent Donc Surnommés Les Mbafoung. Ayant Juré Fidélité Et Obéissance à Son Tuteur, Il Fut Propulsé Au Premier. Au Cours De La Cérémonie Rappelons Que Deux Lances Et Des Crochets Lui Ont été Offerts, Les Deux Lances Symbolisant Les Deux Communautés Mambeut Et Mbafoung Dont Il était Dorénavant Le Chef. Tchuitsemtuh Devenu Chef Et Compte Tenu De Ce Que Deux Chefs Ne Peuvent Vivre Sur Un Même Territoire, Son Tuteur Ndzeutouofo Décida De S’installer Sur Le Territoire Situé à L’Est De Ntchi Meloung, Mais Restant Notables Mbafoung, Sinon Mbasso, Nom Pour Désigner Les Deux Groupes.

Le Pouvoir De Tchuitsemtuh S’étendait Sur Les Mambeut En Cela Que Les Deux Lances à Lui Offerte Lors De Sa Désignation Comme Chef Symbolisaient Les Deux Communautés Qui Sont Devenus Par La Force De La Cohabitation Une Seule Et Même Entité. Seulement Ce Pouvoir Se Limitait Sur Les Personnes, Car Le Nouveau Chef Ne Pouvait Oser Convoiter Les Bien Ou Terres De Son Parrain Ndzeutouofo Dont Le Territoire Est Considéré Comme Autonome. Mentionnons Que Le Chef Mbasso Ne Peut Fouler Le Sol De Ndzeutouofo Durant Tout Son Règne, Sauf Une Seule Fois, Et Ce Pour Lui Faire Allégeance.

http://babadjou.net//news/img/1078547_672744559419757_1740886178_o.jpgCette Allégeance Consiste En Cela Qu’une Fois Installé, Le Chef Mbasso Doit Apporter In Fagot De Bois Dans Le Palais De Ndzeutouofo Et Le Brûler Pour Réchauffer Ce Dernier, Signe De Réchauffement Et De Raffermissement Des Relations, Ceci En Lui Braisant Quelque Doigts De Banane Plantain. De Retour De Cette Visite, Le Chef Mbasso N’avait Plus Rien à Faire Du Côté Ouest De Ntchi Meloung. Cette Coutume S’est Toujours Perpétuée Jusqu’à Nos Jours Et C’est Pourquoi Tout Chef Mbasso, Avant Son Règne Doit D’abord Aller Faire Allégeance à Ndzeutouofo, Question De Recevoir L’onction Et Ne Pourra Plus Jamais Aller à Ndjin’ghaa Durant Tout Son Règne. Tout Comme Le Chef Mbasso Ne Peut Aller à Djin’ghaa, Ndzeutouofo Ne Peut Non Plus Entrer à La Chefferie Mbasso, Car S’il Y Accède, Il A La Latitude Et Même Le Droit, En Tant Que Père Du Chef, D’emporter Tout Ce Qui Lui Plaira Sans Que Personne Ne Puisse S’y Opposer. C’est Donc Pour Limiter Les Dégâts Qu’un Tel Pacte A été Conclu. De Ce Fait, En Cas De Cérémonie à La Chefferie Mbasso, Une Case De Circonstance Est Dressée à L’entrée Du Palais Pour Accueillir Ndzeutouofo.

Une Question Non Moins Importante Est Celle De L’implantation Des Mambeut Sur Leur Site Actuel De Bamendjingha. Occupant De Nos Jours Le Sud-ouest De Babadjou Et Formant La Grande Partie De La Population De Bamendjingha, L’implantation Des Mambeut Sur Leur Site Actuel Remonte Vers 1904, Après L’assassinat De Fo Ndzijouo Par Les Allemands. Après L’assassinat Du Chef Et L’incendie Du Palais Qui Se Trouvait à Ndousso Au Lieu Dit Nto’so, Cette Dernière Connut Une Délocalisation Pour être Reconstruite Sur Son Site Actuel, Pourtant En Plein Cœur Du Territoire Mbeut à Cette époque Là. Or Le Palais De Ndzeutouofo était Situé à Toumaka, Entre L’actuel Centre D’arrondissement De Babadjou Et Ntchi Meloung, Non Loin De Foung La’: Successeur Lointain De Ndzeutouofo, NDZEU LEMOULA 1er émigra Avec Son Peuple Et Traversa Ntchi Meloung Au Lieu Dit Ntouzaa Pour Implanter Son Palais à Ndjin’ghaa Où Ils S’installèrent Définitivement Jusqu’aujourd’hui.

Commentaires


Facebook commentaires