SEMAINE DES MARTYRS : LE CAMARADE THADEE YEMELONG DE BABADJOU PARLE DE SA VIE AU MAQUIS


Ghislain Lontchi 23.09.2018 406 0

Une vie au maquis, une vie de martyr, le camarade THADEE YEMELONG digne fils Babadjou, notable de la chefferie MBASSO raconte aujourd’hui ses années de lutte aux côtés des grands leaders de l’UPC à l’Ouest-Cameroun.

THADEE YEMELONG A Rejoint L’Union Des Populations Du Cameroun En 1957 Alors Qu’il était Encore élève à L’école Publique De Babadjou. Il Faisait à Peine La Quinzaine Quand Il A Adhéré Au Comité De Base De Babadjou Avec Pour Président NGOUDJEU Simon. Lorsque La Lutte S’intensifia, Il Décida De Gré De Rejoindre Le Maquis Pour Mener La Guerre Pour L’indépendance Et La Réunification Du Cameroun. C’est Sur Les Flancs Des Monts Bamboutos Qu’il Déposa Sa Monture. Fief Du Maquis Dans Les Bamboutos, Cette Zone Montagneuse Aux Forêts Touffues Abritait Plus De 5200 Hommes, Femmes Et Enfants Embarqués De Gré Ou De Force Pour La Lutte.
https://babadjou.net//news/img/babadjou_ganou_djoumessi1.png Après Trois Mois Passé
dans Ce Fief, THADEE YEMELONG Fut Embarqué Avec 150 Camarades De Lutte Des Bamboutos Pour Défendre La Cause De Son Mouvement D’indépendance Et De Réunification, Idéaux De L’UPC. Il Le Fera Tout Le Long De Sa Vie Au Maquis Par Conviction Et Témérité. NGUEMETA JOSEPH, Alias « Sans Fou La Guerre », Son Tout Premier Chef Originaire De Bamekoué, L’embarqua à Bangou Dans Le Nde. Son Premier Véritable Combat Fut L’attaque Du Camp Militaire De Bangou Où Il Mesura Les Défis Qui L’attendaient Dans Son Choix De Cœur. Le Bilan Fut Lourd, Car Il Perdit Plus D’une Cinquantaine De Camarades De Combat Sous Les Canons De L’armée. Lors De La Réunion D’évaluation De Ladite Mission, La Bravoure Du Camarade THADEE YEMELONG Fut Saluée. Le Chef D’état Major SINGAP MARTIN A Sollicité Le Ramener Auprès De Lui Dans Les Bamboutos, Mais Pour Sa Sécurité Il Fut Promu Au Quartier Général à Batié Proche De « BANDIT CAILLOU » Son Nouveau Chef. THADEE YEMELONG Héritera Du Sobriquet « AMOUR DU PAYS ».
https://babadjou.net//news/img/ouandie_ernest.jpeg Son Souvenir Au Quartier Général Fut L’attaque Du Camp Militaire De Batié Où Il Perdit Son Chef BANDIT CAILLOU. Amour Du Pays Disparut Dans La Forêt Et Ne Retrouva Ses Camarades De Lutte Qu’une Semaine Après. Sa Retrouvaille A Fait L’objet D’une Célébration Dans Le Camp. THADEE YEMELONG Va Continuer à Bagangté Avec Pour Nouveau Chef « CHATEAU DYNAMIQUE » Puis « ANDRE RESIDENCE » Chef De La Direction ALNK De L’ouest. Ils Auront La Prouesse D’avoir Attaqué Le Camp Militaire De Bagangté. Lors Du Bilan, La Présence Du Camarade ERNEST OUANDIE Boosta Les Esprits Des Combattants. Dans Son Ascension Fulgurante, Le Jeune AMOUR DU PAYS Téméraire, Jeune Loup Aux Dents Longues Trouva Grâce Aux Yeux Du Patron De L’UPC. OUANDIE Le Prit Dans Sa Troupe. Il Va Désormais Servir Dans La Garde Rapprochée Du Camarade OUANDIE. Il Est Désormais De Toutes Les Expéditions Victorieuses Où Défectueuses Que OUANDIE Mènera. Il Fut Formé, éduqué, Dressé En Serviteur De La Cause Noble Du Parti Et De Sa Branche Militaire L’ALNK. Le Vent De La Division Au Sein De L’UPC Vers Les Années 1965 Va Endurcir Leurs Conditions De Combat Car Une Faction Au Sein De La Lutte Va Jouer à La Traitrise. Ils Endurèrent Parfois Trois Mois Coupés Du Ravitaillement. La Famine Volait Certaines âmes Mais AMOUR DU PAYS Va Vaincre La Nature Et Les Chars Des Forces Armées Dressées Contre Eux. THADEE YEMELONG Alias Amour Du Pays Se Rappelle De La Vie Au Camp, Du Formateur Venu De La Chine Pour

enseigner La Doctrine Communiste, Des Médecins, Du Rassemblement De Chaque Matin, De La Dure épreuve De Sélection De Ceux Qui Allaient Au Front, Des Blindages… Bref De La Vie Au Maquis. 1971, Année Fatidique… Tout Bascule, Un Autre Jour Se Leva, AMOUR DU PAYS Survécu Malgré. Le Film De Son Dernier Combat Au Maquis C’est Dans La Prochaine Plume De Votre Serviteur Sur Votre Site De Référence Pour L’émergence Des Mbafungs. Babadjou.net

Serge Roland NDJOWE | Babadjou.Net

Commentaires


Facebook commentaires